Pourquoi l’électricité est une énergie difficile à stocker ?

Publié le : 23 juin 20224 mins de lecture

On entend souvent dire que l’électricité ne se stocke pas. Lorsque pour la première fois, elle n’est pas utilisée, ce sera une perte. Il faut être en désaccord avec cette idée reçue. Bien sûr, l’électricité est une source d’énergie très volatile, mais il y a des techniques qui peuvent s’adapter aux différences de consommation et de production, puis, elles peuvent être appliquées à un usage domestique. Pourquoi l’électricité n’est pas facile à stocker ?

La technique du turbinage et du pompage

L’électricité générée peut être utilisée pour remonter l’eau dans le réservoir en hauteur par une pompe d’alimentation directe. L’eau stockée peut être circulée à la demande dans des centrales hydroélectriques. On peut bien penser cette technique au niveau personnel afin de réduire la surface du capteur solaire, puis d’éviter d’avoir recours aux batteries. Des panneaux solaires fournissent la pompe qui remonte l’eau dans le château d’eau. Pendant la nuit, lorsque le soleil n’est pas là, l’eau chute dans la conduite forcée qui alimente des micro-turbines hydroélectriques qui reçoivent le relais du solaire afin d’alimenter la maison. Vous trouverez en ligne un excellent comparatif du prix du kWh d’une sélection d’offres d’électricité. Vous y découvrirez les formules les plus adéquates en fonction de vos besoins en énergie.

Le recours à l’énergie solaire

Actuellement, c’est une solution concrète afin de stocker l’électricité produite par l’énergie solaire. Les batteries connectées en série sont chargées également par des panneaux solaires puis, stockent une énergie faite par le soleil pendant la journée. Pendant la nuit, lorsque des panneaux ne produisent rien, elles régénèrent l’énergie consommée au besoin. Il s’agit d’une technologie fiable, largement utilisée dans les bâtiments isolés comme les chalets de montagne, les gîtes, les maisons non connectées au réseau, mais aussi dans des applications plus techniques : balises maritimes, stations d’épuration, relais de télévision. Leur inconvénient est qu’ils ont une durée de vie qui est assez courte environ 10 ans, à cause, du phénomène de recharge et décharge, il ne faut pas les vider complètement, mais la technologie progresse rapidement et on devrait trouver les batteries qui sont plus performantes dans les prochaines années.

L’utilisation du réseau comme un grand réservoir

Depuis 20 ans, le concept des toits solaires qui se développe, et grâce aux aides de l’État, le phénomène s’est amplifié, utilisant un réseau électrique comme le grand réservoir d’électricité commun a fait son chemin. Chaque logement produit de l’électricité grâce à ses capteurs solaires, puis, l’injecte dans le réseau par des onduleurs spécifiques. Ensuite, le compteur calcule l’électricité produite et l’autre calcule l’électricité consommée. Cette solution est plébiscitée depuis quelques années en raison des prix d’achat très attractifs fixés par le gouvernement dans un cadre d’une politique des énergies renouvelables. C’est aussi une solution écologique et intelligente pour réduire la part de l’énergie fossile et nucléaire sur le réseau.

Plan du site