Quelles sont les nouvelles règlementations thermiques ?

Publié le : 25 avril 20223 mins de lecture

La réglementation thermique de 2012 a été remplacée par la réglementation thermique, ou plus exactement la réglementation environnementale, de 2020. À la suite de son application depuis 2021, personne ne peut nier qu’une certaine différence se sente entre celle de 2012 et celle applicable depuis l’année dernière. En guise d’acteur principal, le bâtiment d’habitation garde sa place sous la réglementation de 2020. Ce dispositif a été mis en place pour lutter contre la production et l’émission de gaz nocif pour l’environnement, mais aussi le gaspillage énergétique de celui-ci. À cet effet, ce sont les constructeurs de bâtiments neufs qui sont les plus concernés par cette règle.

Une limitation de consommation d’énergie par la RE 2020

Un objectif visé par la réglementation environnementale 2020, ou RE 2020 pour être court, est d’imposer une limite à ne pas franchir pour les nouveaux bâtiments sur la consommation énergétique de ceux-ci. Si la RT 2012 se centrait plus sur une isolation thermique, celui de 2020 est plutôt centrer sur la maîtrise de l’empreinte carbone des bâtiments nouvellement construis. Le concept de la RT 2012 était de suivre celui du Bâtiment Basse Consommation ou BBC avec une limite de dépense en énergie de 50 kWh par mètre carré sur l’année. Avec la RE 2020, l’objectif est d’amener ce seuil à 0 kWh par mètre carré sur l’an.

Des bâtiments plus performants et passifs

Dans les articles de la réglementation thermique de 2012, le but était de diminuer la consommation énergétique. Avec celle de 2020, le but va plus loin avec une suppression de la consommation. Le concept mis en place pour cette réglementation récente est celui sur les Bâtiments Énergétiques Positives ou BEPOS. En des termes plus simples, les logements nouvellement construits doivent être capables de produire plus que leur consommation standard sur l’année. Mais aussi, pour les besoins de ses utilisateurs, ils doivent utiliser des énergies réutilisables pour diminuer l’émission de carbone dans l’air.

Une extension des fins d’usage dans la RT 2020

La RT 2012 avait un nombre limité d’usages qu’elle régissait. À compter du chauffage, il y avait les générateurs de ventilation, l’eau chaude, mais aussi la climatisation et l’éclairage. Ces usages ont été allongés sur celle de 2020. Avec l’évolution des matériels utilisés par les usagers, la RT actuellement en vigueur suit aussi parallèlement cet allongement. En addition des usages définis par celle de 2012, la RE de 2020 y ajoute les points sur les appareils d’électroménagers et ceux à usage électronique.

Plan du site